Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 23:09

page5

Cette page est spécialement destinée aux "apprentis triathlètes" qui vont se lancer pour la première fois sur un triathlon ...


A vrai dire, si l'on ne connait pas très bien la discipline, on a vite fait de commettre quelques petites erreurs qui, à défaut d'être gravissimes peuvent nuire au bon déroulement de l'épreuve. Sachant qu'un triathlète averti en vaut deux, voici quelques conseils pour permettre aux néophytes d'avoir l'air ... moins néophytes le jour J.

Comme tous les sports, le triathlon est régi par des règles d'arbitrage précises qu'il vous faudra respecter scrupuleusement, sous peine de vous faire sanctionner. Elles sont simples à retenir et à assimiler.

CIMG8501
En natation, c'est  simple : il faut suivre le parcours sans le "couper" ! Et globalement un parcours natation, ce n'est pas très compliqué puisque c'est simple.... : une boucle à effectuer, voire deux (avec parfois un passage en courant sur la plage, dite "à l'australienne", avant de replonger), ou parfois en ligne droite, ce qui nécessite préalablement de rallier le point de départ à pied. Le parcours est toujours délimité par de grosses bouées, assez visibles pour que l'on puisse les repérer lorsqu'on nage. Les nageurs sont toujours encadrés par des arbitres installés dans de petites embarcations, chargés de surveiller le bon déroulement de l'épreuve, et de remettre dans le droit chemin d'éventuels nageurs qui auraient perdu "leur cap". Un petit conseil: avant votre premier triathlon, n'hésitez pas à aller effectuer quelques sorties en mer ou plan d'eau et nager en combinaison. En effet les sensations et les repères visuels sont complètement différents qu'en piscine.

C'est en vélo que les points du réglement sont les plus drastiques : par exemple, lorsque le règlement interdit le "drafting" (méthode qui consiste à se placer derrière la roue de son prédécesseur afin de bénéficier de son aspiration).
Dans ce cas, afin de ne pas écoper d'un carton rouge,  ne roulez pas derrière le cycliste qui vous précède, ne roulez pas en "groupe", mais décalez-vous pour ne pas bénéficier de l'aspiration de celui qui pédale devant vous. Il n'est  pas question de rouler en peloton. Lorsque vous souhaitez doubler un autre concurrent, décalez vous de plusieurs mètres avant de le dépasser. Bref, montrez au corps arbitral toute votre bonne volonté et tout se passera bien. N'oubliez pas :.. le triathlon est un sport individuel ...
La sanction en cas de drafting est généralement le "stop and go" (l'arbitre vous oblige à vous arrêter et à descendre de vélo, avant de reprendre votre course) ou la boucle de pénalité. Celle-ci s'effectue en course à pied : il s'agit tout simplement d'effectuer une petite boucle supplémentaire en course à pied. On n'a généralement pas besoin de ça !!

Mais vous ne devriez pas trop être confronté à ce genre de désagrément puisque dans la majorité des épreuves le drafting est autorisé.

 

En course à pied, les exigences seront les mêmes qu'en natation. Il n'est pas fait mention du drafting, mais respectez le parcours, et tout se passera bien.

 

Le réglement lors des transitions

Les transitions sont les spécificités du triathlon. Elles répondent elles aussi à des règles très strictes à respecter scrupuleusement :

jard

  • Lors de la transition natation - vélo, respectez les points suivants : en tout premier lieu, mettez votre casque, attachez la jugulaire. Par ailleurs, il est strictement interdit de monter sur votre vélo dès votre emplacement. Pour ne pénaliser personne, il convient de courir à côté de son vélo jusqu'à la sortie du parc, où une ligne est clairement délimitée. C'est seulement à partir de cette ligne que vous pourrez enfourcher votre monture. Pas la peine de gruger, les arbitres sont très vigilants sur ce point.
  • Lors de la transition vélo - course à pied, faites la même chose ... dans l'ordre inverse !! Plus clairement ; descendez de vélo avant la ligne de délimitation, gardez votre casque, jugulaire attachée, courez jusqu'à votre emplacement, où là seulement vous pourrez l'ôter. Là encore les arbitres du parc à vélo sont très tatillons sur ce point ... Cela serait dommage de se faire pénaliser pour ce point de détail.CIMG8564

Enfin, partant du principe que le triathlon est une discipline exclusivement solitaire, sachez que toute aide extérieure est interdite. Il faudra compter que sur vous même ! En dehors des ravitaillements fournis par l'organisateur, comptez sur les réserves que vous aurez mises dans votre bidon ou attachées sur votre vélo (barres énergétiques par exemple). Il en sera de même si vous avez des problèmes mécaniques.

 

 

Quelques conseils avant et pendant la course :

  • N'arrivez pas au dernier moment sur le lieu de la course : prévoyez au moins une heure de marge (au minimum !), c'est le temps nécessaire pour récupérer son dossard, finir les derniers réglages du vélo, s'échauffer, sans oublier d'avoir minutieusement préparé ses affaires pour les transitions ...
  • Allez récupérer votre dossard : on vous confie un sac dans lequel vous trouverez : un bonnet au numéro de votre dossard, un ou deux dossards à fixer soit sur votre ceinture soit sur votre tenue, un autocollant ou une plaque pour numéroter votre vélo, un petit autocollant à fixer sur votre casque, et généralement une puce à fixer à la cheville.
  • Allez reconnaître le parcours du circuit vélo, afin de régler le dérailleur du vélo en conséquence : inutile de passer la chaine "sur la grande plaque" si une côte s'annonce d'entrée !
    Profitez-en également pour reconnaitre le sens de circulation dans le parc à vélo : mémorisez l'entrée et la sortie de chaque discipline, pour éviter le temps perdu lors des transitions. Il faut savoir que par équité, on n'entre et on ne sort jamais par le même accès histoire de ne pas privilégier ceux qui seraient vers la sortie : de ce fait chaque concurrent est dans l'obligation de traverser le parc à un moment ou à un autre.

    CIMG7495.JPG
  • Il est maintenant temps d'entrer dans le parc à vélo. Vous devrez préalablement enfiler votre casque pour qu'on puisse vérifier sa conformité, puis éventuellement vous vous ferez tatouer votre numéro de dossard sur l 'épaule gauche et sur le mollet gauche. Si le drafting est autorisé les arbitres vérifient également la conformité de votre prolongateur (si votre vélo en est muni), il ne doit pas en effet dépasser les cocottes des freins. 
    Reste à trouver et surtout à mémoriser votre emplacement ... Ca parait bête comme conseil, mais ... nombreux sont les débutants qui, à la sortie de l'eau perdent tout sens de jugement et errent dans le parc à la recherche de leur emplacement ... Pour éviter toute panique inutile, mémorisez un détail pour retrouver votre vélo : et de grâce cherchez autre chose que le vélo qui se trouve à l'entrée de l'allée : comment vous retrouverez-vous lorsqu'il n'y sera plus ? On trouve souvent un panneau publicitaire, un drapeau ou autre, quelque chose qui va attirer votre attention, que vous allez mémoriser pour ne pas vous planter en pleine transition ...sinon de plus en plus, des étiquettes portant les numéros de dossards des concurrents sont collées dans l'ordre croissant, sur les racks à vélos, il suffit donc simplement de trouver votre emplacement en fonction de votre numéro de dossard.
  • Il est temps d'organiser ses affaires pour la transition : vélo, casque, lunettes, chaussures de vélo au sol puis les chaussures de running pour la course à pied. Préparez-vous et prenez un peu d'avance s'il vous faut du temps pour enfiler la combinaison.
  • Après vous être échauffé une dixaine de minutes en courant, enfilez la combinaison avant le briefing. Dans l'eau effectuez quelques accélérations qui vous permettrons de préparez votre coeur à l'effort intense du départ et de vous habituez à la température de l'eau. L'eau trop froide peut couper la respiration, et rendre les premières dizaines de mètres catastrophiques .
  • Une fois le départ donné, pour la natation, partez à votre rythme ... si vous voulez arriver "vivant" à l'aire de transition ! Placez-vous dans le groupe selon votre niveau ... il est absolument inutile, si vous considérez être un nageur "moyen" de vous mettre sur la première ligne : les départs natation sont très impressionnants ... et le risque est grand de vous faire bousculer par la meute des meilleurs nageurs qui ne manqueront pas de vous "passer par dessus" sans scrupule, résultat : vous allez prendre des coups ... Donc ... préservez vos forces !CIMG8530
    N'oubliez pas, surtout si vous nagez en mer, de vous orienter et de ne jamais perdre la (ou les bouées) de vue. C'est dommage de zigzaguer et de faire deux fois plus de distance que les autres !
    Pour cela, levez régulièrement la tête et adoptez si vous le pouvez, le style de nage "water polo" la tête hors de l'eau. Sinon, quelques mouvements de brasse seront suffisants. En fin de parcours accentuez le battement de jambes afin de préparer la redistribution des masses sanguines. En effet, il est important d'envoyer un peu de sang dans les jambes pour être le plus efficace possible à la sortie de l'eau et enfourcher le vélo dans de bonnes conditions.
  • Lors de la transition "vélo" ...On garde son calme ! Il est vraiment inutile de confondre vitesse et précipitation, l'essentiel, surtout pour les premières fois, lorsqu'on n'est pas encore rôdé, est de rassembler ses esprits pour éviter les bourdes.
    Lorsque vous sortez de l'eau, enlevez le bonnet et les lunettes. Vous pouvez jeter le bonnet dès la sortie de l'eau, ou le conserver en souvenir. Puis tout en trottinant en s'habituant progressivement à la position verticale (parfois à l'origine de vertiges), commencez à enlever le haut de votre combinaison. Vous ôterez le bas une fois arrivé au vélo. N'oubliez pas de bien mémoriser votre emplacement pour éviter de perdre inutilement votre temps.
  • Une fois à son emplacement, dans l'ordre : on enlève la combinaison, on enfile les chaussures de vélo, le casque (sans oublier d'attacher la jugulaire) et les lunettes. N'oubliez pas ! Veillez à ne pas enfourcher votre vélo avant la ligne qui vous le permet ...
  • Une fois sur le vélo ... au début du parcours, pendant quelques mètres, vous privilégerez une fréquence de pédalage assez élevée (mouliner) pour adapter vos muscles à la transition ... Profitez que vous êtes sur le vélo pour vous hydrater (n'attendez pas d'avoir soif !), voire vous alimenter si vous partez sur une course longue. Lorsque vous en terminerez avec le vélo, à l'approche de l'aire de transition, dans les 500 derniers mètres, vous adapterez un braquet plus souple afin d'attaquer la course à pied dans les meilleurs conditions, vous éviterez ainsi les crampes. N'attendez pas le dernier moment pour otez vos pieds de vos chaussures, durant les derniers mètres vous roulerez en roues libres, les pieds posés sur vos chaussures qui resteront fixés aux cales pieds.
  • La deuxième transition est plus simple et plus rapide : elle consistera simplement à échanger les chaussures de vélo contre la paire de running, et de troquer éventuellement le casque contre une casquette ...et surtout ne partez pas courir le casque sur la tête, ça c'est déjà vu, mais le ridicule ne tue pas....
    Pour en revenir aux choses sérieuses, une dernière recommandation, démarrez doucement la course à pied, le haut du corps (bras et épaules) bien relaché.

CIMG7505.JPG
ça y est vous êtes prêts pour réussir votre première course ...


...bon courage... bonne chance...

et prenez du plaisir !


 

vidéo du Triathlon LD de La Tranche Sur Mer organisé par notre club 

      

Partager cet article

Repost 0

commentaires

stephane 27/04/2016 09:17

1er triathlon ce dimanche, version courte pour démarrer :-)
Merci de ces conseils, notamment les battements de jambe à la sortie de l'eau et la fin de vélo. Je sens que cela va m'être très utile si je ne veux pas mourir lors de la course à pied !!

Gui 22/09/2015 10:29

Mon premier triathlon est pour dans 2 semaines. En tant que débutant, merci pour tout ces précieux conseils !!!!!!

sunny01reno 18/12/2014 08:18

I have read a few of the articles on your website now, and I really like your style of blogging. I added it to my favorite’s web page list and will be checking back soon. Please check out my site as well and let me know what you think. Thanks.

sunny01reno 12/12/2014 08:59

I have read a few of the articles on your website now, and I really like your style of blogging. I added it to my favorite’s web page list and will be checking back soon. Please check out my site as well and let me know what you think. Thanks.

Présentation

  • : Le blog de Nanard
  • Le blog de Nanard
  • : Partageons ensemble notre passion pour le triathlon
  • Contact

Le Blues

      I  LIKE  IT

images-copie-1

Le blues est une forme musicale vocale et instrumentale, dérivée des chants de travail des populations afro-américaines apparue aux États-Unis courant XIXe siècle. C'est un style où le (la) chanteur(euse) exprime sa tristesse et ses coups durs (d'où l'expression « avoir le blues »). Le blues a eu une influence majeure sur la musique populaire américaine, puisqu'il a, notamment, une grande influence sur le jazz, le rhythm and blues, le rock and roll, le hard rock, la musique country, la soul, les musiques pop ou de variété et même dans la musique savante

 

découvrez ci-dessous une sélection  vidéos de quelques morceaux choisis ...regardez et écoutez ...j'espère avec le plus grand plaisir...

Chuck Berry

 

BB King

 

Eric Clapton

                             

Gary Moore

 

Ray Charles